PARCOURS VISION

LES 3 ÉTAPES

1 | PÔLE SUD

MERCREDI 20 OCTOBRE – 20H30
ABERRATION
D’Emmanuel Eggermont

© Jihyé Jung

Eloge du blanc et de ses promesses, ABERRATION, la nouvelle pièce d’Emmanuel Eggermont se fait onirique. Danse délicate et puissante, costumes et effets optiques réveillent les sensations et conduisent le public comme dans un rêve, vers un nouvel univers aux accents décalés et subtilement absurdes.
En savoir plus…

+ BORD DE PLATEAU
Nous vous proposons de rencontrer Emmanuel Eggermont à l’issue de la représentation.


2 | JAZZDOR

SAMEDI 6 NOVEMBRE – 18H
Jazzmigration#5 et Jazzpassage

© Linda Olah

KEPLER
Né de l’association de trois surdoués de la jeune scène française intéressés autant par le minimalisme de Morton Feldman que le jazz moderne, le trio Kepler semble s’être donné comme projet d’inventer une musique privée de tout événement.
En fait, sensuelle et cérébrale dans le même geste, évoluant constamment aux confins du silence, elle donne à éprouver autant qu’à entendre la poésie de la lenteur et la douceur. Et c’est bouleversant d’intensité.

MICHAEL WOLLNY SOLO “MONDENKIND”
Sur un répertoire composé majoritairement de pièces originales mais empruntant aussi parfois sa matière à Alban Berg ou Sufjan Stevens, Michael Wollny, seul face à son clavier, touche à la quintessence de sa poétique.
S’engageant sans retenue dans un corps à corps autant physique que mental avec son instrument, il décline dans ce contexte intimiste toutes les qualités d’un style au lyrisme flamboyant, articulant autour d’une parfaite maîtrise technique, exubérance expressive et rigueur formelle.

 EVE RISSER RED DESERT ORCHESTRA – “EURYTHMIA”
C’est en sismologue ultra-sensible de ses vibrations intérieures que la pianiste Eve Risser, après avoir transcris en musique la beauté hiératique des grands canyons américains, embarque aujourd’hui son mini big band hybride et modulable dans la chaleur aride des déserts africains.
Incorporant à sa formation djembés et balafons, elle transfuse de façon quasi chamanique au coeur de sa poétique résolument transgenre, la puissance spirituelle et sensorielle d’un rapport au corps réconcilié.

+ RENCONTRE


3 | TNS

MERCREDI 17 NOVEMBRE – 20H
Ce qu’il faut dire
De Leonora Miano

© Jean-Louis Fernandez

Ce qu’il faut dire est une invitation à habiter ses spiritualités. Dans un monde où les nominations sont enjeux de domination, Léonora Miano invite à prendre ses responsabilités et ses distances quant aux assignations, véhiculées par la langue et les grands récits nationaux. Sa parole, d’une puissance poétique incisive, exhorte à la reconquête des mémoires pour Être Tout simplement Soi. Requiem pour une vieille Europe des privilèges, ces trois chants sont à lire comme un hymne à la connaissance de soi.

+ ATELIER ou VISITE, à venir



FORMULAIRE D’INSCRIPTION
Inscription jusqu’au 6 octobre 2021
Pass sanitaire valide à présenter

Non merci

Le crous mobile

Le crous a son appli

Retrouvez toutes les infos du Crous (Restos U, logement, activités culturelles, services sociaux…) sur votre smartphone !